L’école

L’école Tenshinshoden Katori Shinto Ryu est la tradition martiale la plus ancienne reconnue au Japon. Elle est à l’origine de nombreuses autres traditions martiales.

A ce titre, cette Ecole a été désignée Patrimoine Culturel Immatériel au Japon en 1960.

Au sein de cette tradition, diverses disciplines sont incluses :

  • iai-jutsu (art de dégainer),
  • kenjutsu (escrime au sabre),
  • bojutsu (art du bâton),
  • naginata-jutsu (art de la hallebarde),
  • jujutsu (art de la « souplesse »),
  • shuriken-jutsu (art de lancer de lames),
  • sojutsu (art de la lance),
  • ninjutsu (art « médiéval » du renseignement),
  • senjutsu (stratégie),
  • chikujo-jutsu (art des fortifications).

Cet ensemble de disciplines est complété par l’étude des principes suivants :

  • tenmonchiri (astrologie et topographie),
  • inyo kigaku (application des principes yin et yang de la philosophie chinoise)
  • en relation avec leurs applications martiales.

Il semblerait, bien qu’elle ait vu le jour lors d’une époque troublée (période Muromachi), que l’école ait accepté les femmes et les non samurai en son sein.

De nos jours, la tradition du keppan est maintenue au sein de l’école, ce qui implique un engagement sincère de tout nouveau pratiquant.

Seul le détenteur du titre de Shidosha (instructeur) délivré par Otake Risuke Shihan donne l’autorisation officielle d’enseigner les disciplines de l’école.